Tableau sur les résultats des produits des marchés dispensés

À la recherche de rendements à l’aube de 2020?

Nous venons de vivre une décennie de croissance, particulièrement aux États-Unis. Traditionnellement, si vous faites affaires avec un conseiller financier d’une institution bancaire ou d’un bureau de courtage, vous détenez probablement un portefeuille équilibré contenant des actions et des obligations à différents degrés selon votre tolérance aux risques. L’utilisation d’actifs traditionnels est-elle appropriée pour ce faire ? Suivra par la suite une introduction aux investissements alternatifs, le portefeuille typique résultant d’enquêtes auprès des biens nantis en Amérique de Nord et enfin, une option possible pour que vous puissiez obtenir les rendements tant désirés dans les années futures, tout en tenant compte de la tolérance au risque propre à chaque investisseur.

 

Le portefeuille traditionnel

 

Ah ce fameux 60% actions, 40% obligations. Dans le temps, ces deux classes d’actifs combinées ensemble permettaient de réduire la volatilité d’un portefeuille parce qu’elles étaient très peu corrélées, c’est-à-dire qu’elles ne réagissaient pas de la même manière selon le contexte économique ou de la nouvelle. Que peut-on espérer comme rendement d’un tel portefeuille pour les années à venir ?

Dans un premier temps, regardons la partie des actions. Dans un précédent blogue, je mentionnais que le rendement espéré d’un portefeuille d’actions principalement américaines pour les dix prochaines années serait presque nul si les tendances demeurent. Voici une mise à jour émise par le groupe GMO-7. Notons que le succès de ce groupe est de l’ordre de 97%. En date du 31 mars 2019, le rendement anticipé des actions américaines pour les 7 prochaines années pourrait être négatif et pour espérer un rendement positif, il faudrait se diriger vers les actions internationales. Qui plus est, même la portion obligataire devrait procurer un rendement presque nul sur cette même période de 7 ans. En fait, si on regarde plus en profondeur le rendement des 40 dernières années des obligations américaines 10 ans, on constate que le rendement a diminué de façon considérable, ne rapportant qu’un maigre 2,5% au cours de la dernière décennie. Avec une baisse probable des taux à venir au sud de notre frontière, quel sera le rendement de cette classe d’actif ?

Enfin, les économistes prévoient qu’il y a un risque de récession aux États-Unis, situation qui pourrait survenir d’ici 6 à 12 mois. Les probabilités que la Banque centrale américaine baisse le taux directeur au moins une fois cette année est de plus de 95%.

 

Les produits alternatifs

 

La majorité des gestionnaires sont d’accord pour dire que le marché des actions américaines actuel est cher et que se faisant, le risque en est augmenté. Comme les rendements prévus à partir des actifs traditionnels semble faibles pour les années à venir, il est possible d’utiliser des produits alternatifs pour augmenter la diversification de portefeuille, car ces produits ont généralement une faible corrélation avec les actifs traditionnels. Mais qu’est-ce qu’un produit alternatif ?

 

Les placements alternatifs sont définis comme étant tout ce qui ne rentre pas dans la catégorie des investissements traditionnels. On y retrouve de l’immobilier, personnel ou en bourse, des fonds de couverture, du capital de risque, des options ou autres. C’est un univers très large et la qualité des produits ainsi que l’approche d’utilisation peuvent varier grandement. Les très gros fonds de pension sont les plus gros utilisateurs de produits alternatifs pour améliorer la diversification de leur portefeuille, ce qui devrait résulter à de meilleurs rendements pour un niveau de risque donné.

 

Tiger 21

Tiger 21 a débuté il y a environ 19 ans. Il était constitué au départ par 6 entrepreneurs de New York qui ont vendu leur business. Le groupe a évolué et compte désormais plus de 640 membres qui discutent de questions légales, de famille, de philanthropie et sur comment investir leur pécule. Les membres de ce groupe de biens-nantis sont régulièrement interrogés pour faire part de la répartition de leur portefeuille.

 

L’allocation des actifs des gens fortunés membre du groupe est tel que montré dans la figure ci-haut. Un peu plus du quart du portefeuille est investi en immobilier (autre que la résidence personnelle et les résidences secondaires), qu’environ un quart du portefeuille est constitué d’actions publiques cotées en bourse, un autre quart en investissement dits privés (non publiques) et la balance contenant des obligations, de la liquidité et des fonds de couverture. En résumé, plus de 50% des actifs détenus par les membres sont répartis dans des investissement de type alternatif.

 

Où trouver des rendements ?

 Tel que discuté plus haut, et si les prévisions se matérialisent une fois de plus, il semble clair que les actifs traditionnels ne procureront pas les rendements souhaités dans les années à venir. Existe-t-il des alternatives pouvant satisfaire l’investisseur ? je crois que oui.

J’ai mon permis de représentant de courtier en Produits du marché dispensé, autant dans la province de Québec qu’en Ontario, avec la possibilité d’étendre le tout aux autres provinces. Le marché dispensé, c’est aussi ce que l’on appelle les placements privés. Je peux vous offrir ces produits de façon individuelle, au détail, ou en gestion de portefeuille, avec comme objectif possible à court ou moyen terme d’obtenir une diversification qui pourrait ressembler à celle des membres du groupe Tiger 21. Personnellement, je vise pour mes clients des rendements de l’ordre de 8% à 12%, avec des possibilités d’investir dans des actifs de croissance qui, bien que plus spéculatifs, pourraient engendrer des rendements encore supérieurs à ceux mentionnés, toujours tout en tenant compte de la tolérance aux risques de chaque investisseur.

 

Comme vous pouvez le constater, nous avons des obligations pouvant vous procurer 10% de rendement par année et, dans certains cas, à l’échéance, une participation aux profits.  La prochaine infolettre traitera en particulier d’une de ces obligations, Agrotech Ventures, produit encore disponible pour un capital restant de moins de 300 000$. Nous avons des produits immobiliers privés et des produits alternatifs pouvant compléter votre portefeuille.

 

Espérant avoir l’opportunité de vous procurer des rendements à la hauteur de vos espérances. N’oubliez pas que le rendement est tout aussi important que le capital investi afin d’obtenir le patrimoine requis pour votre niveau de vie souhaité considérant que vous pourriez vivre jusqu’à 100 ans ou plus.

 

Luc

 

___________________

Références :

Blouin, Geneviève, Altervest, juin 2017, Comment utiliser l’investissement alternatif pour diversifier son portefeuille ;

Legault-Frenette, Alexandre, Altervest, juin 2019, Revisiting conventional wisdom: the famous 60/40 allocation;

Tiger 21 philosophy, November 2018, Learn from your (very wealthy) peers

Tiger 21, Q3 Asset allocation report;

GMO, March 2019, 7 year asset class real return forecast;

Blumenthal, Steve, On my radar, infolettre hebdomadaire.

Livewell devenu Eureka93 cannabis

LiveWell Canada inc devient Eureka93

Le 3 décembre dernier, LiveWell Canada émettait un communiqué annonçant une fusion possible avec Vitality CBD Health Products afin de créer une société de sciences de la vie d’envergure internationale spécialisée en CBD, l’une des premières sociétés entièrement intégrées pour répondre à la demande croissante de produits à base de CBD issu du chanvre et du cannabis.

Vitality est une entreprise de culture et de production de CBD de chanvre alors que LiveWell est une entreprise de recherche, de développement, de commercialisation et de distribution de CBD. Ensemble, ils combineraient leurs opérations canadiennes et américaines pour répondre à la demande croissante du CBD sur les marchés nord-américains et internationaux.

Selon les termes de l’entente, les actionnaires de Vitality auraient 85% de la nouvelle entreprise alors que les actionnaires de LiveWell auraient 15% de la société. La répartition pourrait être de 90%/10% si Vitality était en mesure de produire 3000kg/jour de CBD au 30 juin 2019.

Le 10 avril dernier. Les actionnaires de Vitality se sont prononcés en faveur de la fusion alors que le lendemain, le 11 avril 2019, les actionnaires de LiveWell ont accepté dans une proportion de 97% la fusion entre les deux entreprises créant du même coup la compagnie EUREKA93, qui se transigera sous le symbole ERKA. Eureka93 provient du fait que l’installation au Montana est dans la ville d’Eureka, accessible par la route 93. Avec un peu d’imagination, les dirigeants disent Eureka, quelle bonne idée…

La proportion finale de l’entente permet finalement aux actionnaires de LiveWell de posséder 15% des actions de la nouvelle société. Le reste sera détenu par les actionnaires de Vitality (83%) et ceux de Mercal (2%).

A ce jour, l’acquisition de Acenzia (recherche et développement, Windsor) est complétée. Eureka93 est en processus de finalisation de la vente d’isolat de CBD à Tilray (Nasdaq :TLRY) à hauteur de 300kg/mois et ce, à partir de l’été 2019. D’autres ententes sont en cours de négociation. L’adoption du Farm Act Bill (loi Fédérale) aux États-Unis en décembre dernier a permis aux entreprises de cultiver du chanvre en toute légalité. Ceci a créé un engouement pour ce produit et pour le CBD (partie non psychotrope de Cannabis). De plus, le fait que ces produits aient été bannis pendant plusieurs années implique qu’il n’y a presque pas eu de recherche et développement. Eureka93 détient un avantage concurrentiel dû à son avancée dans ces domaines.

La compagnie produit présentement environ 50Kg/jour de CBD à son usine du Montana.il s’agit du plus gros producteur en Amérique du Nord pour le moment. Selon les prévisions des gestionnaires, cette production devrait augmenter graduellement à 100kg/jour en Q3 2019 puis à 200kg/jour vers la fin de l’année. L’usine de Las Cruces (Nouveau-Mexique) est pour sa part en rénovation et elle devrait être en fonction en Q3 2019 avec une production potentielle de 1000kg/jour. Il est prévu qu’en 2020, l’usine pourrait produire jusqu’à 4000kg/jour à son niveau d’opération maximale.

Eureka93 a déjà quatre clients a fort potentiel qui sont prêts à acheter une bonne partie sinon toute la production de CBD de la firme (énoncé du CEO lors de la rencontre du 11 avril). Le prix du kilo en gros de CBD varie entre 6500$ et 10000$ le kilo. Eureka93 se lancera aussi dans le domaine du détail avec des produits raffinés et des isolats, la profitabilité étant par ailleurs augmentée de façon significative.

Les gestionnaires ont annoncé qu’une demande a été faite pour intégrer le NASDAQ. Pour cette raison, la nouvelle firme a procédé à une consolidation des actions de LiveWell Canada selon un ratio de 15:1. Ce faisant, la compagnie présume que le prix de l’action demeurera au-dessus de 4US$, montant minimal requis pour intégrer le NASDAQ. On mentionne que l’inscription a cette bourse pourrait se faire à l’été 2019. Entretemps, il a été mentionné lors de la rencontre que, pour donner suite aux votes des actionnaires, la firme a pour environ deux semaines de paperasse à effectuer avant de soumettre le tout au Canadian Stock Exchange. Dans le libellé émis par la firme, cette dernière s’attends à ce que l’action soit cotée à la fin du mois d’avril.

Evidemment, il n’est pas possible de déterminer le prix de l’action à sa sortie prochaine, ce ne serait que de la spéculation. Toutefois, les dirigeants de l’entreprise mentionnent qu’il serait normal qu’il y ait une pression à la baisse au moment de l’ouverture (énoncé du CEO lors de la rencontre du 11 avril) compte tenu du laps de temps écoulé depuis l’arrêt des transactions. Au moment de l’arrêt des transactions, l’action de LiveWell se transigeait à 0,74$ l’action. Pour donner suite à la consolidation, ceci équivaut à 11,10$ la nouvelle action d’Eureka93 (15 fois 0.74=11,10). Il y aura environ 74 millions d’actions en circulation.

Pour terminer, je vous souligne que l’obligation AGROTECH, produit que nous distribuons présentement chez Gestion Financière Cape Cove, a une exposition dans Eureka93 (des actions de LiveWell originalement) et qu’elle est disponible encore pour quelque temps, car une nouvelle portion s’ajoute au capital disponible. Cette obligation vous procurera une distribution de 10% par année pour 3 ans suivi d’un partage des profits par la suite où l’investisseur accaparera 75% de ce dit profit.

Je demeure à votre entière disposition

Luc Chartrand, 514-995-484

Calculateur de prêts

Une décennie sans rendements probables

Toute l’information qui suit est tirée de l’infolettre rédigée par Steve Blumenthal nommé « On My Radar : Balancing Offense and Defense ; Equity Market Valuations and What They Tell Us about Coming Returns », datée du 8 mars 2019.

 

Selon Monsieur Blumenthal, l’objectif de tout portefeuille d’investissement est de capturer la croissance tout en préservant le capital, bien que ces deux éléments puissent être en contradiction l’un avec l’autre. Prendre plus de risque peut suggérer de meilleurs rendements avec des possibilités de pertes en cas de repli des marchés, alors qu’être plus conservateur afin de préserver le capital pourrait signifier de manquer les opportunités de croissance, et ce, peut importe que l’on soit en fonds mutuels, que l’on utilise des fonds négociés en bourse ou autre.

Les marchés ont des périodes de croissance et de repli. En fonction de l’où on se trouve dans le temps, en considérant l’inflation, les taux d’intérêts et autres facteurs, des experts émettent des opinions sur la tendance de l’évolution des marchés des actions pour une période future.

Monsieur Blumenthal suggère une douzaine de chartes et graphiques mettant en lumière le fait que selon les experts consultés, les rendements que nous devrions obtenir des marchés traditionnels au cours des DIX prochaines années devrait être minime, voir nul. Je vous partage deux graphiques présents dans le document, car une image vaut mille mots, alors, voici :

Le premier graphique traite de l’exposition des ménages aux actions versus le rendement subséquent 10 ans du S&P 500 (bourse américaine), “The Household Equities Percentage vs Subsequent Rolling 10-Year of the S & P 500 Index Total Return”

Ce graphique fait état de ladite exposition des ménages aux actions. La corrélation avec les rendements futurs moyens des dix années à venir est élevé, à 0,9 (ou 90%).

-La ligne pleine présente, l’exposition des ménages aux actions, en pourcentage (échelle de gauche) incluant les fonds mutuels et fonds de pensions Nous sommes aux environs de 52,5%.

-La ligne pointillée pour sa part représente le rendement annuel moyen des 10 années suivantes à la lecture de la ligne pleine.

Par exemple, en 2000, l’exposition des ménages aux actions étaient de l’ordre de 62% (côté gauche du graphique). En se reportant au côté droit du graphique, s’il est vrai, on pouvait prévoir que le rendement moyen des actions pour les dix années suivantes serait d’environ -3% par année. Dans les faits, cette prédiction s’est avérée plus ou moins exacte, la réalité donnant -2% en moyenne entre les années 2000 et 2010. Donc, aujourd’hui, nous pourrions entrevoir que le rendement des actions américaines pour les dix années à venir serait en moyenne de 3% par année avant inflation, incluant les dividendes.

En résumé, plus les ménages sont investis et exposés aux actions, moins le rendement des dix années subséquentes sera élevé.

Le deuxième graphique que je vous propose traite des anticipations de la firme GMO pour les 7 prochaines années, Jeremy Grantham-GMO’S & Year Asset Class Real Return”.

Chaque mois, depuis le début des années 90, cette firme publie ses prévisions de résultats anticipés. Lne corrélation est approximativement de 0.97 (1.0 étant une corrélation parfaite).

GMO prévoit donc pour les 7 prochaines années que le rendement des actions américaines serait en moyenne de -3,7% alors que pour les obligations de notre voisin du sud, le rendement anticipé serait de -0,8% pour cette période.

Ces prévisions émises par GMO sont basées sur les croyances raisonnables de la firme et ne garantissent aucunement la performance future du marché.

Tous ceux qui m’ont rencontré au cours des 4 dernières années savent que j’ai intégré les produits du marché dispensé dans mon offre de service. J’y crois tellement parce qu’enfin je peux proposer à mes clients une catégorie de placement non-corrélée aux marchés traditionnels tout en suggérant des rendements tout à fait respectables, tout en considérant le risque associé à ce type d’investissement. Quel bel outil à offrir à mes clients pour diversifier leur portefeuille et en réduire la volatilité. De plus, depuis un an et demi, j’ai joint la firme Gestion Financière Cape Cove pour la vision des gestionnaires et pour les opportunités que je pourrais offrir à ma clientèle afin que cette dernière puisse bénéficier de la retraite agréable quelle désire.

Je suis aussi, en plus d’être représentant de courtier en marché dispensé, référenceur à notre département de gestion de portefeuille. À l’intérieur de l’offre de service offerte à la clientèle, on retrouve plusieurs opportunités de placement qui sont non ou peu corrélés aux marchés traditionnels (portefeuilles d’options, fiducie d’investissement immobilier privée, des produits alternatifs ou algorithmiques, des produits fiscalement avantageux, des actions privés pré-IPO). Mon but ultime est que, même si les marchés traditionnels ne procurent pas les rendements souhaités à court terme, je puisse vous offrir des solutions qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.

 

N’hésitez pas à communiquer avec moi afin que nous discutions de la présente et de votre situation personnelle toujours dans le but de vous satisfaire pleinement.

Luc Chartrand

lchartrand@capecove.ca

www.lucchartrand.ca

514-995-4584

P.S. AVERTISSEMENT. Cette annonce ne constitue pas une offre de valeurs mobilières sur laquelle vous pouvez vous baser pour prendre votre décision d’investissement. L’offre est qualifiée dans son intégralité par la notice d’offre de l’émetteur. Veuillez lire la notice d’offre avant de prendre toute décision