Une décennie sans rendements probables

Toute l’information qui suit est tirée de l’infolettre rédigée par Steve Blumenthal nommé « On My Radar : Balancing Offense and Defense ; Equity Market Valuations and What They Tell Us about Coming Returns », datée du 8 mars 2019.

 

Selon Monsieur Blumenthal, l’objectif de tout portefeuille d’investissement est de capturer la croissance tout en préservant le capital, bien que ces deux éléments puissent être en contradiction l’un avec l’autre. Prendre plus de risque peut suggérer de meilleurs rendements avec des possibilités de pertes en cas de repli des marchés, alors qu’être plus conservateur afin de préserver le capital pourrait signifier de manquer les opportunités de croissance, et ce, peut importe que l’on soit en fonds mutuels, que l’on utilise des fonds négociés en bourse ou autre.

Les marchés ont des périodes de croissance et de repli. En fonction de l’où on se trouve dans le temps, en considérant l’inflation, les taux d’intérêts et autres facteurs, des experts émettent des opinions sur la tendance de l’évolution des marchés des actions pour une période future.

Monsieur Blumenthal suggère une douzaine de chartes et graphiques mettant en lumière le fait que selon les experts consultés, les rendements que nous devrions obtenir des marchés traditionnels au cours des DIX prochaines années devrait être minime, voir nul. Je vous partage deux graphiques présents dans le document, car une image vaut mille mots, alors, voici :

Le premier graphique traite de l’exposition des ménages aux actions versus le rendement subséquent 10 ans du S&P 500 (bourse américaine), “The Household Equities Percentage vs Subsequent Rolling 10-Year of the S & P 500 Index Total Return”

Ce graphique fait état de ladite exposition des ménages aux actions. La corrélation avec les rendements futurs moyens des dix années à venir est élevé, à 0,9 (ou 90%).

-La ligne pleine présente, l’exposition des ménages aux actions, en pourcentage (échelle de gauche) incluant les fonds mutuels et fonds de pensions Nous sommes aux environs de 52,5%.

-La ligne pointillée pour sa part représente le rendement annuel moyen des 10 années suivantes à la lecture de la ligne pleine.

Par exemple, en 2000, l’exposition des ménages aux actions étaient de l’ordre de 62% (côté gauche du graphique). En se reportant au côté droit du graphique, s’il est vrai, on pouvait prévoir que le rendement moyen des actions pour les dix années suivantes serait d’environ -3% par année. Dans les faits, cette prédiction s’est avérée plus ou moins exacte, la réalité donnant -2% en moyenne entre les années 2000 et 2010. Donc, aujourd’hui, nous pourrions entrevoir que le rendement des actions américaines pour les dix années à venir serait en moyenne de 3% par année avant inflation, incluant les dividendes.

En résumé, plus les ménages sont investis et exposés aux actions, moins le rendement des dix années subséquentes sera élevé.

Le deuxième graphique que je vous propose traite des anticipations de la firme GMO pour les 7 prochaines années, Jeremy Grantham-GMO’S & Year Asset Class Real Return”.

Chaque mois, depuis le début des années 90, cette firme publie ses prévisions de résultats anticipés. Lne corrélation est approximativement de 0.97 (1.0 étant une corrélation parfaite).

GMO prévoit donc pour les 7 prochaines années que le rendement des actions américaines serait en moyenne de -3,7% alors que pour les obligations de notre voisin du sud, le rendement anticipé serait de -0,8% pour cette période.

Ces prévisions émises par GMO sont basées sur les croyances raisonnables de la firme et ne garantissent aucunement la performance future du marché.

Tous ceux qui m’ont rencontré au cours des 4 dernières années savent que j’ai intégré les produits du marché dispensé dans mon offre de service. J’y crois tellement parce qu’enfin je peux proposer à mes clients une catégorie de placement non-corrélée aux marchés traditionnels tout en suggérant des rendements tout à fait respectables, tout en considérant le risque associé à ce type d’investissement. Quel bel outil à offrir à mes clients pour diversifier leur portefeuille et en réduire la volatilité. De plus, depuis un an et demi, j’ai joint la firme Gestion Financière Cape Cove pour la vision des gestionnaires et pour les opportunités que je pourrais offrir à ma clientèle afin que cette dernière puisse bénéficier de la retraite agréable quelle désire.

Je suis aussi, en plus d’être représentant de courtier en marché dispensé, référenceur à notre département de gestion de portefeuille. À l’intérieur de l’offre de service offerte à la clientèle, on retrouve plusieurs opportunités de placement qui sont non ou peu corrélés aux marchés traditionnels (portefeuilles d’options, fiducie d’investissement immobilier privée, des produits alternatifs ou algorithmiques, des produits fiscalement avantageux, des actions privés pré-IPO). Mon but ultime est que, même si les marchés traditionnels ne procurent pas les rendements souhaités à court terme, je puisse vous offrir des solutions qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.

 

N’hésitez pas à communiquer avec moi afin que nous discutions de la présente et de votre situation personnelle toujours dans le but de vous satisfaire pleinement.

Luc Chartrand

lchartrand@capecove.ca

www.lucchartrand.ca

514-995-4584

P.S. AVERTISSEMENT. Cette annonce ne constitue pas une offre de valeurs mobilières sur laquelle vous pouvez vous baser pour prendre votre décision d’investissement. L’offre est qualifiée dans son intégralité par la notice d’offre de l’émetteur. Veuillez lire la notice d’offre avant de prendre toute décision